Enseigner avec les intelligences multiples nécessitent idéalement une classe flexible qui encourage les pédagogies différenciée et active.

Définition

La classe flexible est un concept qui trouve son origine aux Etats-Unis et au Canada. Présent dans les classes maternelles et primaires, il est rare au niveau de l’enseignement secondaire. Mais en quoi consiste-t-il ?

Le principe général est simple : aménager le lieu d’apprentissage afin de permettre aux apprenants à trouver la position qui leur apportera le plus de confort et de concentration en fonction de l’activité qu’ils doivent mener.

Cette classe se caractérise par une série d’îlots de travail qui permettront aux élèves de prendre des postures différents et ce, pendant un laps de temps restreint. En effet, en fonction des activités qui sont proposés, ils pourront changer de place ou d’assises.

La mise en îlots des bureaux a pour but de favoriser l’interaction entre les apprenants. Nous nous situons donc principalement dans une logique de pédagogie collaboration ,coopérative ou différenciée.

Cependant ce lieu est aménagé de telle manière que l’élève qui souhaite s’isoler peut le faire d’une manière ou d’une autre.

Pourquoi ?

L’objectif est de faire correspondre l’espace classe au besoin des élèves. Est-on fait pour rester assis autant d’heures par jour ? En apportant plus de confort aux élèves et en leur permettant de bouger on augmente non seulement leur niveau de concentration mais aussi le niveau d’interaction.

Plusieurs recherches ont été faites sur le sujet. La célèbre Clinique Mayo à Rochester, NY, suite à une étude[1] menée auprès de 300 élèves pendant une toute une année scolaire, a trouvé que le fait de travailler debout à des tables, de bouger pendant la classe et d’utiliser une variété de postures augmentait de 12 % la capacité d’attention des jeunes. Standing room only in classroom of the future rapporte cette expérience.

Les recherches de Ranjana Mehta[2], du Texas A&M Ergonomics Center, indiquent aussi que bouger améliore les capacités d’apprentissage. Non seulement les élèves brûlent plus de calories, mais ils sont aussi plus attentifs.

D’après K. Wyatt[3], les ballons de stabilité sont particulièrement intéressants pour les garçons

Les études se poursuivent et indiquent que ces types d’aménagement pour les salles de classe sont favorables à l’apprentissage.[4]

Faire évoluer l’espace de classe de manière à correspondre aux besoins individuels des élèves a un impact positif sur la manière dont les élèves travaillent, dont ils interagissent, et sur le climat global de la classe. Quand l’espace de travail change, le travail des élèves s’améliore et le contenu même de leurs conversations interpersonnelles gagne en profondeur et en créativité.

Le recours à une classe flexible améliorerait les performances académiques, rendrait les enfants plus heureux et plus impliqués dans leur travail et les discussions seraient plus profondes et stimulantes entre les enfants.

[1] http://www.mayo.edu/pmts/mc4400-mc4499/mc4409-0906.pdf
[2][2] https://theconversation.com/etre-debout-en-classe-pourrait-aider-les-enfants-a-apprendre-57242
[3] https://www.sfgate.com/education/article/Stability-balls-let-kids-get-rid-of-the-wiggles-3168996.php
[4] https://flexibleseatinginclassrooms.wordpress.com/tag/flexible-seating-research/

Comment?

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte afin d’aménager une Flexible Seating

Les moyens financiers de l’établissement

Dans un monde idéal, l’enseignement et les établissements scolaires ont de l’argent et peuvent financer votre projet. Il est donc possible de consulter et commander le matériel nécessaire dans des catalogues de matériels scolaires ou de bureaux. Dans la réalité ce n’est pas le cas, aménager une classe flexible demande donc de la débrouillardise et de la patience.

Plusieurs actions sont à mener :

  • Rechercher un site internet sur le sujet ou des collègues vous donneront des conseils
  • Utiliser un réseau social afin de récupérer du matériel non utilisé par des particuliers
  • Analyser les catalogues de meubles suédois ou de magasins de sports afin d’avoir le matériel moins cher
  • Monter un projet avec sa classe ou avec l’association des parents afin de construire une partie du matériel. Dans le cadre de ce livre, nous vous proposons plusieurs fiches techniques qui vous aideront à réaliser des tables, des poufs etc.

Une célèbre marque de mobilier suédois fournit la plupart des éléments à un prix intéressant. En planifiant ses achats, en récupérant du mobilier et en détournant des objets il est possible en un temps raisonnable d’aménager sa classe

Le matériel

A cette fin, trois grands sont définies :

  • des places assises flexibles : chaque classe doit proposer au minimum trois manières de s’installer pour travailler différemment. Cela peut passer par la présence de tabourets, de coussins, de tapis, de chaises roulantes, de fauteuils…
  • l’espace de travail de l’enseignant est intégré dans l’espace de la classe
  • les tables elles-mêmes sont flexibles : d’une part adaptée aux types d’assistes
    • tables basses : coussins
    • tables moyennes : chaises standards – à roulettes – ballons…
    • tables hautes : chaises hautes ou travail debout

En dehors de la hauteur des tables, d’autres critères sont pris en compte : comme leur forme afin de favoriser différentes combinaisons et leur mobilité afin de favoriser d’autres aménagements de la salle.

Classe flexible     Classe flexible

La classe

Le rêve de tout enseignant est d’avoir une classe très grande. De nombreuses écoles se situent dans des bâtiments qui ont souvent beaucoup de charmes mais qui hélas proposent des classes hétéroclites et aux superficies parfois restreintes.

Aménagée en îlots, le gain de place est évident. Cependant, si l’on souhaite réalisée des coins intrapersonnel, lecture, grand groupe, etc…inévitablement, il faudra un espace plus grand.

Le fonctionnement

Une nouvelle pratique nécessite toujours un minimum de communication avec les parents qui pourraient craindre que leurs enfants travaillent moins, que le cours de transforme en récréation, etc.

Donner cours au sein d’une classe flexible nécessite un changement de pédagogie. L’enseignant devra recourir à la pédagogie différenciée, à l’apprentissage coopératif, aux jeux-cadres de Thiagi afin de profiter de la mise au travail en îlots.

Le choix des places peut se réaliser de plusieurs manières :

  • Les élèves ont le droit de s’installer où ils le souhaitent dans la classe. Afin d’éviter les conflits, une feuille de choix peut être mis à l’entrée du local. La diversité des assises devraient éviter les conflits entre élèves. D’autant qu’avec l’expérience, il est possible d’identifier celles qui ont le plus ou le moins de succès.
  • Le cours se base sur une dynamique collaborative ou coopérative. Un îlot correspondant à un groupe. Ils n’ont donc pas le choix du type de tables et de mode d’assises. Cependant, au sein du dispositif on peut imaginer que les groupes changent d’îlots à chaque étape.

Dans les deux cas, un règlement est conçu afin que les élèves respectent le matériel, que les conflits s’évaporent etc.

Le partage ou non de la classe avec des collègues

En maternelle et en primaire, chaque instituteur possède sa classe. En secondaire c’est loin d’être le cas. Même si un enseignant à toutes heures dans un même local, ce dernier est souvent occupé par d’autres collègues quand il est libre. Il est donc obligatoire de vérifier que les collègues acceptent ce type d’aménagement et se sentent prêt à enseigner autrement.

Dans d’autres établissements, mis à part pour quelques cours spécifiques, les élèves restent tout le temps dans la même classe. Dans ce cas, il est nécessaire que l’ensemble des professeurs adhèrent à ce projet.

Si ce n’est pas le cas, dans certaines écoles, il existe parfois un local polyvalent que les enseignants peuvent réserver en fonction des activités qui ont été prévues. Ce lieu est souvent choisi pour des activités non traditionnelles. Il peut donc être pertinent d’aménager ce lieu afin de donner la possibilité aux professeurs qui le souhaitent soit de tester l’environnement et de définir si ce dernier leur convient ou leur permettre de ne pas recourir à une pédagogie active tout au long de l’année.

Laboratoire créatif et intelligences multiples

La classe flexible peut devenir aisément un laboratoire créatif ou la mobilisation des différentes intelligences sont facilitées. A cette fin, il suffit de prévoir un moyen pour que l’élève puisse s’isoler: un casque anti-bruit, un coin en retrait, un paravent, beaucoup de matériel de bricolage, de marqueurs, etc, une zone naturaliste qui manque souvent dans nos classes: une étagère avec plusieurs plantes, une jardinière, un mur végétal, etc.