Qui est Maria Montessori ?

Maria Montessori issue d’une famille bourgeoise devient une des premières femmes diplômées de médecine en Italie en 1896. C’est en travaillant dans une clinique psychiatrique qu’elle se rend compte que certains de ses patients ont besoin de leurs mains pour développer leur intelligence.

À partir de 1900, elle décide de se consacrer à la pédagogie et crée peu de temps après une école d’orthophrénie (Art de bien diriger les facultés intellectuelles). Elle y forme des enseignants et leur fait prendre conscience de l’importance de l’observation. Elle travaille avec des enfants déficients et normaux auxquels elle apprend à lire, à écrire et à qui elle fait passer avec succès des examens.

Après avoir entrepris des études de psychologie et de philosophie, elle s’occupe d’enfants « normaux » d’âge préscolaire, pour lesquels elle va créer sa méthode pédagogique

En 1929 elle fonde l’Association Montessori Internationale dont les objectifs sont de préserver, propager et promouvoir les principes pédagogiques et pratiques qu’elle a formulés pour le plein développement de l’être humain.

Les principes

La pédagogie Montessori repose sur plusieurs principes :

Cet enseignement qui mélange les enfants d’âges différents permet à chaque élève d’avancer à son rythme, de s’impliquer activement, de sélectionner et de diriger lui-même ses tâches.Il joue un rôle dans l’évaluation de ses progrès et dispose d’un matériel adapté à ses besoins.

Un apprentissage sans obligation de résultats s’appuyant sur le concret pour aller progressivement vers l’abstrait.

Cette pédagogie promeut : le travail individuel, la répétition de l’exercice, le libre choix, le contrôle du travail, l’analyse des mouvements, les exercices de silence, l’éducation des sens, l’écriture indépendante de la lecture ainsi que la discipline dans l’activité.

De 3 À 5 ans, l’apprentissage est individualisé et de fait dans le silence. C’est seulement, par après que les élèves apprendront à collaborer.

Abolition :

  • des récompenses et punitions,
  • des syllabaires,
  • des leçons collectives,
  • des programmes et examens,
  • des jouets,
  • du bureau de l’enseignant
  • des devoirs obligatoires

La pédagogie Montessori et Neurosciences

Fort de ses connaissances en médecine, la pédagogie Montessori colle assez bien aux propos des neurosciences. Un enseignement qui favorise l’utilisation des sens, de la manipulation, du libre choix, de la répétition, de la consolidation etc.

Cet enseignement tient compte de l’évolution naturelle des enfants :

  • Entre 0-6 ans l’enfant absorbe tout ce qui se trouve dans son environnement
  • à partir de 6 ans, l’enfant est un explorateur culturelle, un être qui raisonne et pour qui la sphère sociale est importante
  • à partir de 12 ans, il devient un explorateur social et humaniste
  • À partir de 18 ans : explorateur spécialisé

Les neurosciences confirment que:

  • la plasticité du cerveau suite aux expériences sensorielles, émotionnelles ou intellectuelles
  • la concentration est nécessaire à l’apprentissage. A cette fin ce dernier doit s’appuyer sur un bon matériel qui ne propose qu’une seule difficulté afin de favoriser la concentration.
  • le cerveau humain est plus efficace lorsque l’individu est intéressé : libre choix
  • les sens peuvent être affinés dès le plus jeune âge : les sens aident à l’apprentissage.
  • La manipulation : la main envoie une information au cerveau qui l’intègre et lui renvoie une instruction = renforcement de l’intelligence.
  • L’autocorrection favorise l’apprentissage si le retour est immédiat lorsque le travail est effectué.
  • La répétition favorise la consolidation de l’apprentissage