Qui est Célestin Freinet ?

Célestin Freinet a été instituteur et ce, dans plusieurs établissements scolaires dont une qu’il a créée.

La pédagogie Freinet est une pédagogie originale mise au point par Célestin Freinet et son épouse Élise Freinet et fondée sur l’expression libre des enfants ; texte libre, dessin libre, correspondance interscolaire, imprimerie et journal étudiant, etc.

Freinet préfère parler de « techniques Freinet », que de méthode car les techniques évoluent. Il les a décrites dans un livre intitulé « Les techniques Freinet de l’école moderne » (1964).

Les principes

La pédagogie Freinet bouleverse profondément la vision de l’école, en considérant une école centrée sur l’enfant et non sur les matières à enseigner. Un enseignement s’appuyant sur l’organisation du travail et la coopération.

La pédagogie Freinet s’appuient sur des principes de mise en valeur de l’enfant et accorde moins d’importance à la connaissance.

  • La classe-promenade ou l’étude de l’environnement social, culturel, naturel…. : de retour à l’école les élèves écrivent leurs impressions au sein de compte-rendu.
  • Le « matérialisme pédagogique » ou la mise à disposition d’un matériel scolaire adapté :
  • proche de la nature, avec potager, fruitier, espace d’élevage)
  • un aménagement intérieur adapté (salle commune pour travaux collectifs, ateliers spécialisés de travail manuel ; menuiserie, filature mécanique, etc., ateliers spécialisés en documentation, expression, expérimentation).
  • « L’expression libre par l’imprimerie à l’école
  • Le travail de groupe qui mobilise les capacités d’organisation, d’effort, de persévérance pour des activités qui leur plaisent, comme les jeux.
  • La coopérative scolaire donnant la possibilité aux élèves de gérer la vie scolaire.
  • Le journal mural qui reprend les critiques, les félicitations et les demandes.
  • La « boîte aux questions » dans laquelle l’élève dépose sa question à laquelle l’enseignant répondra.
  • La correspondance avec une autre classe ou une autre école permet de motiver l’écriture, la lecture, le dessin.
  • L’utilisation du cinéma et de la radio à but pédagogique
  • Le dessin libre (1931)
  • Le travail libre selon un plan élaboré par l’enseignant et l’élève. Une pratique rendu possible par la mise à disposition d’une bibliothèque, de fichiers scolaires coopératifs, ou la réalisation de visites, d’enquêtes…
  • L’utilisation de fichiers scolaires coopératifs et ce, dans les différentes matières. La documentation comprend trois sortes de fiches ;
    • documentaires donnant des indications précises,
    • mères contenant l’indication des notions à acquérir,
    • exercices renfermant des séries de problèmes et exercices divers et gradués pour le travail individuel.
  • La non-utilisation de manuel scolaire
  • La mise à disposition de fiches auto-correctrices qui donnent la possibilité d’évaluer le respect du plan de travail de l’élève et son niveau de maîtrise.
  • La délivrance de « brevets » concernant les travaux pratiques réalisés par l’élève.
  • Le tâtonnement expérimental comme méthode de découverte et d’apprentissage.

La pédagogie Freinet et les neurosciences

A ce jour, aucune élément apporté par les neurosciences ne permet de confirmer ou d’infirmer la pertinence de certaines techniques issues de la pédagogie Freinet.