Méthode Jeumaide

La Méthode « Jeumaide » est un outil exceptionnel proposé par Elsa Antunes et Nathalie Lambinet, deux enseignantes et ludopédagogues confrontés à un public varié ou ayant de nombreux troubles. Découvrons-là.

Selon elles, les nombreuses facettes du jeu apparaissent être un bon fil conducteur pour aborder une approche interdisciplinaire des différentes matières vues en classes et de travailler la pédagogie par projet dans les apprentissages. Le jeu donne la possibilité d’aborder toutes les compétences transversales et disciplinaires. Il place notamment l’élève au centre du processus qui est alors actif et mobilisé. Apprendre à jouer est une mise en projet, car il permet à lui seul, de mettre les élèves en recherche de l’identification de leurs difficultés. De plus, le jeu peut être un canal d’apprentissages et d’ativités très diverses.

Les jeux bien sélectionnés peuvent développer chez les élèves différentes compétences disciplinaires ou transversales telles que les manières d’apprendre, les démarches mentales et les attitudes relationnelles qui s’y retrouvent.

la socialisation : les jeux permettent une rencontre et un échange dans un cadre précis. Ils développent des attitudes relationnelles en favorisant au sein du groupe, des échanges qui n’auraient

probablement pas eu lieu sans le jeu.

la confiance en soi et l’estime de soi : Les jeux permettent d’améliorer l’estime de soi et amèneraient les élèves à identifier leurs difficultés. La confiance en soi serait renforcée, car l’élève peut recommencer sa partie aussi souvent qu’il le désire en s’améliorant à chaque fois, car l’erreur n’est pas figée.

la motivation scolaire : Les jeux réconcilient les enfants avec l’école et les apprentissages. Ils leur

montreraient qu’amusement et apprentissages peuvent être liés. S’engager activement, adopter des comportements adéquats et persévérer dans l’effort.

de l’aide aux apprentissages :

Dans les jeux, les enfants travaillent indirectement les différents acquis matière sans même s’en rendre compte. Par exemple :

  • Ils lisent les règles ! acquis lecture
  • Ils comptent en distribuant les cartes, les tuiles, … ! acquis mathématique
  • Ils comptent le matériel du jeu lors du rangement ! acquis mathématique
  • Ils doivent parfois faire appel à leur culture générale.

Lors des parties et du rangement du matériel, l’élève met également en place des stratégies et des savoir-faire : stratégie pour tenter la victoire ; pour compter, sans se tromper, les 100 pièces du jeu en le rangeant ; pour impressionner l’adversaire ; pour être le plus rapide ; pour améliorer ses compétences, …

La pratique de certains jeux permet de développer le savoir parler afin de se faire comprendre, d’autres, le savoir écouter et une observation active de ce que chaque joueur dit ou fait,…

Afin d’aider les enseignants et les parents à utiliser le jeu comme outil d’apprentissage et de développement de compétences, nous avons créé la « Méthode jeumaide » qui se compose de plusieurs outils

  • Des questionnaires destinés aux enseignants et aux élèves
  • Des fiches répondant aux besoins des éducateurs quel que soit leur statut :
    • intentions au niveau de l’apprentissage,
    • compétences mobilisées,
    • description du jeu,
    • variantes,
    • références permettant de découvrir le jeu de manière plus approfondie,
    • les freins, solutions, constats et différenciation.
    • Des aides de jeux
  • Grilles de relecture pour animer un jeu
  • Une clé dichotomique qui relève les différentes possibilités pour gérer et animer des ateliers jeux.